< Retour à la liste
profil pic RIQUOISEstelle

Estelle RIQUOIS

Maitre de conférences en didactique des langues

Bureau : J 505

estelle.riquois@u-paris.fr

CV complet


Qui suis-je ?

Estelle Riquois est maitre de conférences dans le département des Sciences du langage et membre du laboratoire Éducation, Discours, Apprentissages (EDA) à l’Université Paris Cité depuis septembre 2011.

Spécialisée en didactique du Français Langue Etrangère, ses travaux de recherche portent sur les champs de recherche suivants :

  • Didactique des littératures en français langue étrangère : lecture en langue étrangère, lecture à l’écran, usages du livre, compétence lectoriale, didactique du texte littéraire
  • Émotions et gestion de l’espace en classe
  • Manuels et supports pédagogiques, dévolution, outil informatique et ressources numériques en FLE
  • Perspective et approche actionnelle

Après avoir été responsable de la mention Licence en Sciences du langage, elle est responsable pédagogique du master de Didactique des Langues depuis septembre 2018.

Parcours professionnel

  • Depuis 2011 : MCF en didactique du français langue étrangère au laboratoire EDA, Université de Paris (ex Paris Descartes)
  • De 2009 à 2011 : ATER au laboratoire LiDiFra, Université de Rouen
  • 2009 : Doctorat de sciences du langage, Université de Rouen
  • Allocataire de recherches au laboratoire LiDiFra, Université de Rouen. Professeure certifiée en documentation

 

Projets, Activités et Responsabilités scientifiques

Projets

Activités scientifiques

Depuis 2010, mes travaux peuvent être classés selon quatre thématiques.

Je m’intéresse aux supports pédagogiques que j’envisage sous divers angles. Le travail de l’enseignant, sa réflexion, les objectifs qu’il se fixe sont le premier, puis il y a la mise en œuvre de ces supports, leur fabrication, les choix de présentation faits par les enseignants, et dans un troisième temps, leur utilisation. Le ressenti de l’apprenant, l’efficacité du document conçu par l’enseignant et son ergonomie sont un autre axe d’entrée, tout comme l’analyse de l’évolution historique des supports pédagogiques utilisés en FLE, car l’observation historique permet de donner des clés pour comprendre les usages et les discours actuels. Parmi ces supports d’apprentissage, les manuels constituent une catégorie bien définie qui nécessite un traitement particulier puisqu’il s’agit d’ouvrages spécifiquement conçus pour l’enseignement-apprentissage. Ce type de support pédagogique peut aussi constituer un outil de formation pour de nombreux enseignants qui s’appuient sur leur manuel lorsqu’il leur est demandé de faire évoluer leur enseignement. Une nouvelle méthodologie s’étant constituée entre 2000 et 2010, c’est une période particulièrement propice pour observer de quelle manière l’évolution se réalise dans les textes et les pratiques.

Cette nouvelle méthodologie dénommée approche actionnelle est liée au Cadre Européen de référence pour les langues (2001), bien que cet ouvrage affirme ne pas prétendre proposer une nouvelle méthodologie. Cette contradiction apparente invite à observer de plus près les manuels les plus récents pour y mesurer les effets des préconisations et de cette nouvelle approche, avant d’aller dans les classes et d’interroger les utilisateurs enseignants et apprenants.

J’ai également poursuivi mes recherches sur le texte littéraire et lecture en langue étrangère, et j’ai publié une monographie faisant la synthèse des travaux existants sur ce sujet et de mes propres recherches en croisant différents terrains comme ceux du français langue seconde et de l’alphabétisation. J’ai proposé la notion de « compétence lectoriale » qui désigne l’ensemble des connaissances et des compétences permettant à un lecteur d’être autonome dans ses lectures, de pouvoir lire un texte, mais aussi de choisir un type de texte, se renseigner sur un auteur, sur les publications récentes, connaitre le champ littéraire… Je donne des conférences à ce sujet et plus largement sur la lecture en FLE, permettant ainsi la diffusion des connaissances et des pratiques et la formation d’enseignants.

Ces différents travaux m’ont amené à observer la classe de langue comme un lieu où l’enseignant et les apprenants ne sont pas les seuls facteurs de réussite. La « classe » est à la fois un groupe d’individus réunis pour répondre à un même objectif, mais c’est aussi un lieu physique avec ses contraintes et de nombreux facteurs pouvant intervenir dans l’enseignement et dans l’apprentissage.

Je me suis alors intéressée à la gestion de l’espace de la classe pour en mesurer l’impact émotionnel sur le ressenti de l’apprenant. Cette préoccupation était déjà là dans mes travaux menés sur la perception de l’utilisation d’une tablette par des adolescents peu utilisateurs dans le cadre de l’ANR Inema où l’objectif était d’étudier les réactions des élèves, ainsi que leurs performances en lecture sur écran. Il me semble à présent nécessaire d’envisager l’enseignement-apprentissage dans la perspective d’une approche qui tiendrait compte de la multidimensionnalité de la salle de classe et des évènements qui s’y déroulent.Cela implique d’observer les émotions qui sont ressenties dans une classe de langue, puis d’étudier plus en détail leurs manifestations en fonction du positionnement de l’apprenant et de l’enseignant, de l’impact produit par les activités proposées et par les supports pédagogiques sur les performances observables et sur l’apprentissage.

Cette approche est au cœur de mes recherches actuelles.

 

Responsabilités scientifiques

  • 2014-2018    Responsable de la discipline “Anglais langue vivante” dans le projet ANR “REVEA
  • 2012-2015    Responsable de la tâche “Politiques éducatives et linguistiques” dans le projet ANR “INEMA
  • Membre du comité d’organisation du colloque international “la communication électronique en situations mono et plurilingue”, 9-10 décembre 2010, IUT du Havre.
  • Membre du comité d’organisation du colloque international “plurilinguisme, politique linguistique et éducation : quels éclairages pour Mayotte ?”, 17-19 mai 2010, Mamoudzou (Mayotte).

Autres

Mes travaux concernent principalement la didactique du français langue étrangère, un champ de recherche où le lien au terrain est primordial. Il me parait donc essentiel de partager mes résultats dans deux directions qui sont, pour moi, complémentaires : celles de la recherche et celle du monde enseignant.

En complément de mes publications scientifiques, je vais donc régulièrement présenter mes travaux concernant la lecture en langue étrangère et l’approche actionnelle dans des journées de formation d’enseignants en France et à l’étranger, j’anime des ateliers et je participe à des sessions de formation.

  • Workshop : « Développer des stratégies de lecture avec des projets », journée de formation pour les professeurs de FLE Fransklärardagarna 22, Université d’Uppsala, Uppsala (Suède), 19 novembre 2022.
  • Conférence « Lire et comprendre en langue étrangère », Journée de formation pour les professeurs de FLE Hachette-PUG, Université de Grenoble, Grenoble, novembre 2019.
  • Conférence « La lecture en langue étrangère et seconde », Les mardi du DEFLE, Université de Bordeaux Montaigne, DEFLE, octobre 2019.
  • Conférence inaugurale « Lire et comprendre en FLE », Journée de formation pour les professeurs de FLE Hachette-PUG, Lycée Louis Le Grand, Paris, juin 2019.
  • Conférence « L’approche actionnelle, une nouvelle approche pour d’anciennes méthodes », Croix-Rouge française, formation de formateurs en FLS, Paris, Octobre 2016.
  • Visioconférence “Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues et la perspective actionnelle”, Rencontres centraméricaines des professeurs de français universitaire, 22 sept. 2009.

 

👉🏻 Mon carnet de recherche sur les corpus sur Hypothèses : https://moncorpus.hypotheses.org

Lire et comprendre en FLE

https://www.hachettefle.com/formation/nouvelle-formule/lire-et-comprendre-en-francais-langue-etrangere


Dernières publications sur HAL